Pensez au ciel…

Nous n’avons qu’une vague idée de la magnificence et de la beauté de Dieu telles qu’elles sont réellement. Nous pouvons utiliser notre imagination, mais tout ce que nous pourrons imaginer restera éloigné de la réalité céleste. Cependant, le Seigneur nous permet d’en avoir un aperçu au travers de sa Parole. En effet, la Bible utilise des images que nous comprenons pour illustrer ce que nous ne pouvons concevoir.

Nous trouvons de nombreuses descriptions de la beauté et de la gloire de Dieu dans la Bible. Par exemple, dans Apocalypse 4.3 nous lisons : « Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine, et le trône était environné d’un arc-en-ciel qui avait l’aspect de l’émeraude. » Je crois que ces illustrations sont destinées à faire travailler notre imagination et augmenter notre foi :
pour nous aider à mieux connaître Dieu (lire Jean 17.3),
pour ouvrir notre intelligence aux mystères cachés (lire Colossiens 2.2),
pour développer notre amour envers un Dieu invisible (lire 1 Jean 4.19).

Avez-vous déjà pensé au ciel ? Au jour où vous habiterez pour toujours « la maison de l’Éternel »…? Le roi David, qui a composé de magnifiques poèmes à la gloire de Dieu, soupirait après son créateur ; il lui tardait de le voir face à face. Il a écrit :
« Je demande à l’Éternel une chose, que je recherche ardemment : habiter toute ma vie dans la maison de l’Éternel, pour contempler la magnificence de l’Éternel et pour admirer son temple. » (Lire Psaume 27.4.)
Un jour vous serez en mesure de contempler sa beauté. Vous vivrez pour l’éternité en présence de votre Père céleste.

Je vous invite maintenant à vous tourner vers votre Seigneur pour lui adresser cette prière : « Seigneur, ta beauté et ta magnificence dépassent ma compréhension. Apprends-moi à te contempler, à ressentir ton amour infini pour moi. À être ébloui(e) par ta perfection afin que mes désirs se portent non plus vers les choses de la Terre, mais vers les réalités du ciel. Dans le nom de Jésus, amen. »

Je vous souhaite une belle journée dans la présence de Dieu…!

Merci d’exister,
Éric Célérier