Ne retenez rien …

Moi, le Seigneur, je connais les projets que je forme pour vous. Je le déclare : ce ne sont pas des projets de malheur mais des projets de bonheur. Je veux vous donner un avenir plein d’espérance. (la bible -Jérémie 29.11)

Une belle petite fille, âgée de 5 ans, accompagnait sa maman dans un supermarché, lorsqu’elle aperçut un collier de perles roses.
― Oh ! S’il te plaît, Maman, est-ce que je peux l’avoir ?
La maman regarda le prix affiché à 9.95 €.
― Tu sais, si tu le veux vraiment, tu peux m’aider à la maison et, en un rien de temps, tu auras assez d’argent pour te l’acheter toi-même.
De retour à la maison, Nelly vida sa petite tirelire. Elle calcula 1.95 €. Après le dîner, elle a fait plus que demander pour aider à la maison et elle reçut 3 euros.
À son anniversaire, sa grand-mère lui donna 5 euros et, enfin, elle avait assez d’argent pour s’acheter le collier.
Oh ! Nelly était si heureuse d’avoir ce collier ! Elle était fière de le porter, car elle se sentait devenue une grande dame. Elle le portait partout !

Nelly avait un père qui l’aimait beaucoup et, chaque soir, il lui racontait une histoire.
Un soir, après avoir terminé son récit, il demanda à Nelly :
― Est-ce que tu m’aimes?
― Oh oui, papa, tu sais que je t’aime !
― Alors, donne-moi ton collier !
― Oh, papa, pas mon collier. Mais tu peux avoir ma poupée Barbie !
― C’est ok, ma puce. Papa t’aime. Bonne nuit !
Quelques soirs passèrent, et un soir quand son papa entra dans la chambre, Nelly était assise au pied du lit. Comme il s’approchait d’elle, il remarqua une larme silencieuse qui coulait sur sa petite joue.
― Mais qu’as-tu Nelly ? Qu’est-ce qui se passe ?
Nelly ne dit rien, mais leva ses petites mains vers son papa. Et quand elle les ouvrit, le collier de perles y était. Avec une voix tremblante, elle lui dit : « Voilà papa, c’est pour toi. »
Le gentil papa de Nelly prit le faux collier d’une main et de l’autre sortit de sa poche, un étui en velours rouge avec un collier en vraies fleurs de perles blanches du Japon et le lui donna.
Il l’avait depuis le début. Il attendait seulement qu’elle lui donnât le collier en plastique pour qu’il puisse lui donner le vrai trésor.

Un engagement pour aujourd’hui

Comme ce papa, Dieu attend de nous qu’on lui donne les choses fausses, autrement dit : ce à quoi vous tenez énormément, afin qu’il les remplace par un trésor magnifique.
Quel est ce « collier » que vous devriez donner à Dieu ?
Avez-vous des relations qui ne sont pas nécessaires et qui vous font mal ?
Êtes-vous coincé(e) dans des habitudes, des activités qu’il vous semble impossible d’arrêter ?
Parfois, c’est difficile de discerner ce que l’on retient, mais réalisez aujourd’hui que Dieu ne prendra jamais quelque chose à laquelle vous tenez sans la remplacer par autre chose de mieux !

Jean-Louis Gaillard