N’abandonnons pas notre espérance

“Nous savons que lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui… Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur” (1 Jean 3 :2/3).
L’espérance du retour de Jésus, demeure, pour les croyants, un moyen constant de sanctification. Voilà pourquoi l’auteur de l’épître aux Hébreux nous recommande de retenir fermement cette espérance : “Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle” (Hébreux 10 :23). Jésus nous a fait la promesse de son retour : “Je reviendrai, et je vous prendrai avec moi” (Jean 14 :3).

Quiconque garde cette espérance, se purifie chaque jour, pour être prêt à le rencontrer.
À la fin du XIXème siècle, un journaliste visitait la villa Areconati près de Milan. Alors qu’il parcourait le magnifique jardin, voici ce qu’il rapporte de sa conversation avec le jardinier :

– Depuis combien de temps êtes-vous ici ? – Cela fait vingt-cinq ans fut la réponse.
– Combien de fois le maître de ces lieux est-il venu visiter le jardin en vingt-cinq ans ? – Quatre fois !
– A quand remonte la dernière fois ? – Cela fait douze ans.
– Qui vient donc visiter ce jardin ? – Pratiquement personne, je suis très souvent seul.
– Comment ce fait-il que vous entreteniez si bien le jardin, comme si le maître devait venir demain ? – Non pas demain, mais aujourd’hui, monsieur, il pourrait venir aujourd’hui.
Cet homme entretenait le jardin à la perfection en pensant que le maître pouvait venir le jour même.
Lorsque nous gardons l’espérance de son retour, cela nous permet jour après jour de garder notre cœur propre et bien entretenu.
Celui qui garde cette espérance se purifie de jour en jour. Il enlève les ronces et les épines qui pourraient germer dans son cœur, il arrache les racines d’amertume, il développe la communion fraternelle pour mettre au service des autres le don qu’il a reçu. Il veille à ce que son cœur répande un bon parfum de louange. Il arrose son âme avec l’eau bienfaisante de la Parole de Dieu. Il se laisse rafraîchir par le souffle de l’Esprit-Saint. Il se tient prêt à accueillir son Seigneur qui peut venir à tout instant.

Je partage avec vous les paroles d’un vieux cantique, qui nous redit comment cette espérance nous aide à purifier nos cœurs :
Que Jésus trouve en nous des cœurs droits,
S’il revient aujourd’hui !
Veillant, priant, dociles à sa voix,
S’il revient aujourd’hui !
Avons-nous tous cette assurance
D’être enlevés en sa présence,
Dans le séjour de sa puissance,
S’il revient aujourd’hui ?

Un conseil pour ce jour :
Gardez cette merveilleuse espérance, elle vous motive à êtres prêts pour la prochaine venue du Seigneur, et encouragez-vous les uns les autres à garder cette glorieuse espérance, pour vous aider à vous sanctifier les uns les autres.

Paul Calzada