La moisson ne se fait pas sans travail

Il dit alors à ses disciples : La moisson à faire est grande, mais il y a peu d’ouvriers pour cela. Priez donc le propriétaire de la moisson d’envoyer davantage d’ouvriers pour la faire. (Matthieu 9.37-38)

Dans la Bible, le mot « moisson » peut faire référence à beaucoup de choses. Il se rapporte aux âmes, aux finances, aux possibilités, aux bénédictions, et plus encore. Pour qu’il y ait une moisson, Dieu demande que des gens coopèrent et travaillent avec lui.

Si vous n’avez pas grandi dans une ferme, vous ne comprenez peut-être pas tout ce qu’implique la moisson. Quand les chrétiens entendent le mot « moisson« , ils pensent qu’ils peuvent s’allonger et attendre que Dieu leur donne toutes les bénédictions sans aucun effort de leur part. Tous ceux qui ont grandi dans une ferme savent que vous ne pouvez pas moissonner en vous reposant.

Comment pouvons-nous travailler pour la moisson ? C’est pour enrichir Dieu que nous devenons des ouvriers dans la moisson. Dieu ne compte pas ses richesses en dollars ou en or, mais en âmes.

  • Nous devons travailler pour que le Seigneur reçoive la moisson.
  • Nous devons témoigner de la bonté de Dieu et parler de Jésus aux gens.

Dieu cherche des ouvriers pour la moisson qui sont prêts à parler aux autres de la Bonne Nouvelle de Jésus !

Ceux qui recevront une moisson abondante de Dieu sont ceux qui ne cherchent pas simplement les cadeaux gratuits de sa part, mais qui sont passionnés par sa mission. Lorsque vous travaillez pour la moisson, vous recevez la bénédiction qui l’accompagne.

Une application pour aujourd’hui

Jésus a dit aux disciples d’ouvrir leurs yeux parce que les champs étaient déjà prêts pour la moisson. Cessez d’attendre la moisson. C’est la moisson qui vous attend.

Keith Butler