Autant en emporte le vent…

Tout à coup, un grand bruit survint du ciel : c’était comme si un violent coup de vent s’abattait sur eux et remplissait toute la maison où ils se trouvaient assis. Actes 2.2 

(…) Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts et qu’ils revivent !  Ézéchiel 37.9

Voici un témoignage de l’œuvre du Saint-Esprit dans ma vie sous forme de poésie. Le Saint Esprit, tout en étant une personne du Dieu trine, est comparé dans la Bible à divers éléments comme l’eau, le feu ou encore le vent. Dans ces lignes, j’ai composé des « variations » en reprenant le thème du vent. Il veut souffler sur vous aussi, aujourd’hui, chasser vos nuages, balayer vos faux raisonnements,  s’engouffrer dans vos voiles…

Il est le vent qui caresse mon âme
dans la forêt de l’abandon ;
Il est le vent qui chasse les nuages
chargés de l’incompréhension.
Sa bourrasque m’enlace, et m’entraîne et m’embrasse ;
Je ne peux pas lui résister.
Son haleine dans mes yeux vient sécher toute larme :
Je suis choisi(e), je suis aimé(e).

Il est le vent qui gémit dans le grenier
de mon passé, de mes péchés ;
Il est le vent qui fait grincer les gonds
de mon orgueil, du non pardon.
Il soulève la paille de mes délits enfouis
et balaie tous mes raisonnements.
Je ne supporte plus cette honte sur ma vie
Je m’humilie et je me rends.

Il est le vent qui tel un ouragan
me lance à terre, devant mon Dieu ;
Ce vent m’insuffle tant de mots tant de chants
des airs puissants et glorieux.
Je ne veux plus chanter la vanité, l’effroi ;
Je me plie à Sa volonté.
Ce n’est plus moi qui vis, c’est Lui qui vit en moi :
Je suis créé(e) pour L’adorer.

Il est le vent qui agite mes rêves
de ses visions, de ses passions ;
Il est le vent qui hurle et me réveille
et m’appelle à l’intercession
Il cherche à partager son cœur rempli d’amour
pour ceux qui pleurent, pour ceux qui souffrent.
Il chamboule mes nuits, pour ce monde en folie
alors je prie avec l’Esprit.

Il est le vent qui souffle dans mes voiles ;
Il me conduit, selon ses plans.
Il est le vent, je renonce au gouvernail ;
Je veux Le suivre, fidèlement.
J’irai malgré mes craintes de la vie, de la mort,
dans ses projets, dans tous les ports.
Je franchirai les mers, oubliant mon confort
pour Le servir de l’autre bord.

Une prière pour aujourd’hui

Viens, Esprit du Dieu vivant, sois le maître en moi. Amen.

Catherine Gotte Avdjian